La Case de l’oncle Tom

Livre papier

par Harriet Beecher Stowe
4 out of 5 stars (4 / 5 - Amazon Avis clients)

 

version Livre papier

15,25

Description

La Case de l’oncle Tom

Roman de l’écrivaine américaine Harriet Beecher Stowe

Présentation

  • Au XIXe siècle, dans le Kentucky, État sudiste, Mr Shelby, riche planteur, et son épouse, Emily, traitent leurs esclaves avec bonté.
  • Mais le couple craint de perdre la plantation pour cause de dettes et décide alors de vendre deux de leurs esclaves : Oncle Tom, un homme d’âge moyen ayant une épouse et des enfants, et Harry, le fils d’Elisa, servante d’Emily.
  • Cette idée répugne Emily qui avait promis à sa servante que son fils ne serait jamais vendu ; et le mari d’Emily, George Shelby, ne souhaite pas voir partir Tom qu’il considère comme un ami et un mentor.
  • Lorsqu’Elisa surprend Mr et Mme Shelby en train de discuter de la vente prochaine de Tom et Harry, elle décide de s’enfuir avec son fils.
  • Le roman précise que la décision d’Elisa vient du fait qu’elle craint de perdre son unique enfant survivant (elle a déjà perdu deux enfants en couches).
  • Elisa part le soir même, laissant un mot d’excuse à sa maîtresse…
    |Source Wikipédia|

Extrait

| Chapitre I : Dans lequel on présente au lecteur un homme qui se pique d’humanité
À une heure avancée d’une glaciale après-midi de février, deux gentilshommes étaient assis, en tiers avec une bouteille, dans une confortable salle à manger de la ville de P***, au Kentucky. Pas un domestique n’était présent ; et les chaises rapprochées indiquaient que le sujet en question était chaudement débattu.
Pour les convenances nous disons deux gentilshommes ; mais, envisagé au point de vue critique, l’un n’avait nul droit à ce titre. C’était un homme gros, épais, carré, dont les traits communs, l’allure fanfaronne et prétentieuse, trahissaient un individu de bas étage, qui cherche, avec ses coudes, à se frayer une route en haut. Sa mise, d’une recherche de mauvais goût, son gilet bariolé de couleurs voyantes, sa cravate bleue parsemée de points jaunes, s’étalant avec impudence en un large nœud, complétaient l’aspect général du personnage. Une quantité de bagues alourdissaient encore ses grosses et larges mains. Il portait une massive chaîne de montre en or, à laquelle pendait un énorme faisceau de breloques et de cachets que, dans la chaleur de l’entretien, il maniait et faisait résonner avec une évidente satisfaction. Sa conversation était un continuel défi porté à la grammaire, entrelardé, à courts intervalles, d’expressions profanes que, malgré notre respect pour la vérité, nous nous dispenserons de transcrire.
Son compagnon, M. Shelby, avait, lui, la tenue et l’apparence d’un gentilhomme. Le luxe de l’ameublement, les détails intérieurs, annonçaient l’aisance et même la fortune. Tous deux paraissaient engagés dans une vive discussion.
« C’est ainsi que je réglerais », dit M. Shelby.
— Impossible ! je ne peux pas traiter à ce taux. Je ne le peux vraiment pas, monsieur Shelby, répliqua l’autre en élevant son verre entre son œil et le jour.
— Le fait est, Haley, que Tom est un sujet hors ligne. Il vaut cette somme-là, n’importe où. Rangé, honnête, capable, régissant toute ma ferme comme une horloge…|

Informations complémentaires

Poids 0.830 kg
Amazon Avis clients

ISBN

9782714900302

Edition

Première édition

Editeur

Raanan Editeur

Reliure

Couverture souple

Impression intérieure

noir&blanc

Language

français

Dimensions

14,81(larg) x 20,99(haut) cm

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “La Case de l’oncle Tom”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *